Mahajanga avant (Aloha)

olona taloaolotaloa bCanoe-balancier-austronesien

L’histoire de Madagascar est liée à celle de Mahajanga actuel, Madagascar étant restée inhabitée pendant des millions d’années,elle a été peuplée progressivement par des échouages aléatoires et par des migrations successives(Afrique,Indonésie,Asie,Moyen Orient sur les côtes de l’ile.

Les premières migrations, celles  du peuplement originel par de petits groupes africains et indonésiens venus par la mer,ne nous seront probablement, jamais connues.Des clans primitifs errant à la recherche de terres de culture, de gibier(brulis de forêts, plaines et bandes alluvionnaires,se sont éparpillés en nouveaux centres de peuplement, l’isle étant immense comme la mer pour ces groupes communautaires infime.

Certains groupes comme les Vazimbas  ont atteint les plateaux et ont fait progressivement disparaître la forêt.Un millénaire plus tard,toutes ces migrations ont transformé la nature.Les vazimbas semblent être les premiers austronésiens à être débarqués sur la côte ouest,connus de la tradition malgache sous le nom de Ntaolo (les anciens, les hommes premiers..) vers le début du millénaire.Au tout début du peuplement appelée « période paléomalgache », les Ntaolo se subdivisèrent, selon leurs choix de subsistance en deux grands groupes : les Vazimba (de *ba/va-yimba– « ceux de la forêt », de *yimba– « forêt » en proto Sud-Est Barito, aujourd’hui barimba ou orang rimba en malais) qui s’installèrent -comme leur nom l’indique- dans les forêts de l’intérieur et les Vezo (de *ba/va/be/ve-jau, « ceux de la côte » en proto-Malayo-Javanais, aujourd’hui veju en bugis et bejau en malais, bajo en javanais) qui restèrent sur la côte Ouest. Dans l’imagerie populaire, le Vazimba est un être de petite taille, à la peau cuivrée, au crâne plat et au visage allongé, aux lèvres larges et pendantes cachant de très longues dents, auxquels s’ajouterait un front aplati. Le tout réuni lui donnait un aspect très laid et répugnant capable d‘inspirer une peur viscérale. L’imagination populaire les a transformé en êtres mythiques, hors du commun et déconcertants, ou encore en forces invisibles pouvant hanter une source, une rivière, un rocher, un bosquet ou un vallon.Il pourrait avoir eu quelques liens très anciens avec le petit homme de florès,ceci étant encore bien sûr une supposition.

 

Vers le 14-15 ème siècle,on assiste à des regroupements étendus.Des étrangers, Arabes, Indonésiens, Malaisiens, Indiens…possédant la notion d’état et des moyens techniques supérieurs,s’efforcent de regrouper un certain nombre de clans dans des régions géographiques déterminées et les dominer.C’est la période des royaumes Sakalava,Antemory, Anosy, Antandroy, Masikoro,Betsimitsaraka,Merina,Betsileo,Antesaka, Antefasy etc..
La ville de Mahajanga(Majunga) fut fondée au 17ème siècle par des Antalaotry un métissage d’Arabes,Sakalava, de Comoriens et d’Africains(Zanzibar).
A partir du 19ème siècle sous l’impulsion des souverains Andrianampoinimerina et son fils Radama I°s’ouvre la période de l’hégémonie Merina.
Ce peuple des environs de Tananarive réalise son unité et conquiert la majeure partie de l’isle, ne laissant de côté elle, que les populations guerrière et nomades d’une partie de l’ouest et du sud.
Il s’ensuit un certain processus d’unification et de pacification.
Des garnisons et des gouverneurs merina,pourvus de canons et de fusils sont installés.Les peuples soumis sont gouvernés directement par les fonctionnaires merina ou deviennent des états vassaux perdant leur indépendance.La sécurité est plus grande,la circulation est plus facile et les migrations vont reprendre sous diverses formes, d’abord  une certaine émigration merina.Les soldats Merina installés dans des postes éloignés, vivent avec des femmes locales et finissent souvent par se fixer.Viennent ensuite les commerçants Merina qui se fixent progressivement dans le pays Betsiboka.La zone vide du plateau entre les Sakalava et les merina est peu à peu occupée jusqu’à Tsiroanomandidy poste fondé par Radama I.Le commerce de bétail, amenant des troupeaux de l’ouest vers la côte est,moins fournie,se développe.
Par les ports et les villes le commerçe européen installe l’économie monétaire;mais ses effets sont limités.
En 1895 avec l’occupation de l’isle par les français,l’hégémonie Merina fait place au régime français.

Peuple Sakalava

Est originaire de la rivière Sakalava(longue vallée) affluent de la rive droite du Bas Mangoky,rivière qui donna son nom au peuple.Deux royaumes Menabe et Boina ont été crée au 17ème siècle.

Les Sakalava étaient des guerriers,pasteurs et agriculteurs médiocres.Les royaumes absorbèrent les nombreuses tribus vivant dans ces régions.(vezo,masikoro,tanalana..)

Les merina et bestileo sont arrivés depuis l’occupation merina dans le courant du 19ème siècle, et sous le régime français.Ils sont fonctionnaires, commerçants,artisans.Les comoriens fournissent la MO et le personnel domestique.

images peuple ancien olona taloa beolotaloa

images peuple gasy taloa