Chasse et pêche

Chasse et pêche

 

I-LA CHASSE AU  GIBIER

On trouve comme Gibier d’eau :Canard à bosse,Dendrocygne,Canard à bec rose,Oie pygmée,Sarcelle à bec bleu;Bécassine malgache;Chevalier,Courlis
Comme Gibier de terre :Potamochère (sanglier gasy);Pintade;Perdrix malgache;Pigeon vert;Tourterelle,Caille

La chasse au sanglier se pratique le soir sur affût préparé par des guides locaux.La chasse aux gibiers à plumes est pareille à celle qui se pratique ailleurs.

 II- SAISON DE CHASSE
-La période de chasse pour la totalité du gibier à plume est du 1er dimanche de mai au premier dimanche d’octobre.
-La chasse aux potamochères dits «  sangliers  » est ouverte toute l’année. Les chevrotines sont autorisées.

III-CONSEILS PRATIQUES POUR LA CHASSE
-Une bonne lampe torche fixée au fusil est obligatoire pour le tir de nuit -Une paire de jumelles est souhaitable-100 cartouches et 10 chevrotines sont autorisées à l’entrée du territoire malgache
-Fusil : Transport dans une malle rigide avec fermeture.
-Cartouche : mallette à cartouches maxi 5 kg (100 cartouches)
-Une assurance de voyage et de chasse est obligatoire : elle sera souscrite, dans son pays d’origine, par le client.
-Le permis et la déclaration des armes de chasse, se fait sur place, renseignez vous avant,les armes de guerre sont interdites.

III  LA PËCHE

Le canal de Mozambique est une zone poissonneuse,on y trouve toutes sortes de poissons,dorade,cabaud, carangue, faux thon,espadon,lamaty,requin,madame tombé,baracuda,soysoy etc.. Il est possible d’organiser sur place des sorties pêche pour les  fada de la pêche en mer.(voir opérateurs-prestataires de services pour cette activité).

Dans le canal du Mozambique on y trouve aussi le fameux poisson préhistorique le Coelacanthe  au niveau des Comores, Afrique du Sud.

En 1938 le premier coelacanthe vivant est capturé dans les eaux de la côte est d’Afrique du Sud.La découverte est importante car on ne connaissait cette espèce que fossilisée.On la croyait disparue depuis 70 millions d’années.Sa morphologie avait peu évolué depuis son apparition.Ce poisson considéré comme un fossile vivant,est le dernier représentant des crossoptérygiens, un groupe dans lequel est probablement apparu le premier des tétrapodes terrestres.Certains le considérait comme le « chaînon manquant »-missing link– l’étape intermédiaire entre la vie aquatique et la vie terrestre.D’ailleurs il possède une poche de gaz qui pourrait être le vestige d’un poumon.En 1998 une autre population de coelacanthe a été identifiée en Indonésie(autre espèce).C’est aux Comores et dans le canal du Mozambique que ce poisson des profondeurs 400-500m est le plus connu.

coelacanthe gcoelacanthe l

 

coelacanthe f